Une traduction ?  

   

Cadre juridique et institutionnel

La démoustication comporte deux grands volets : le contrôle de la nuisance pour le confort des populations et le développement local et la lutte antivectorielle pour la protection de la santé publique et/ou animale, au regard desquels le cas d’Aedes albopictus en métropole et dans les Alpes-Maritimes est nouveau et original.

Si l’objectif et le contexte sont différents selon l’une ou l’autre finalité, les modes opératoires se rapportent à des méthodologies et techniques similaires.

Le cas des Alpes-Maritimes relève des deux : l’anti-vectoriel, car Aedes albopictus est un vecteur potentiel, dont la nouvelle apparition sur le territoire métropolitain français justifie l’attention particulière du ministère de la Santé, sous la forme d’une démarche de précaution, et il est (surtout) un nuisant. Une caractéristique qui justifie sa prise en charge par le Conseil départemental des Alpes-Maritimes en tant que maître d’ouvrage et de l’EID Méditerranée en tant qu’opérateur.

   
© EID MED / CG06 - 2011